Maintenance préventive-théorie

Compétence particulière (Électromécanique)

La maintenance

Tout équipement industriel est constitué d’un ensemble de pièces nécessaires au processus de production permettant ainsi à une entreprise une certaine rentabilité.

Pour maintenir cette rentabilité tout en diminuant les risques de danger imminent que pourrait procurer un équipement, une entreprise n’aura d’autres choix d’appliquer une certaine maintenance sur ces équipements.

Selon AFNOR (norme NFX 60-010), la maintenance vise à maintenir ou à rétablir un équipement dans un état spécifié afin que celui-ci soit en mesure d’assurer une certaine longévité pour lequel il a été conçu.

Trois types de maintenances seront discutés dans ce document soient:

  • La maintenance corrective (curative)
  • La maintenance préventive
  • La maintenance prédictive (prévisionnelle)

1

Maintenance corrective

La maintenance corrective (curative), regroupe plusieurs actions comme le dépannage, la réparation et le changement des pièces endommagées.

En d’autres mots, quand la pièce s’endommage, on la répare!

Pensez magique d’un urgentologue en maintenance

Que fais-tu demain?

Je l’ignore, car l’avoir su, je l’aurais fait aujourd’hui!

Ce type de maintenance est effectué après une panne, et ne requiert aucune préparation ni de planification. Pour évaluer les conséquences d’une telle maintenance, rien de mieux qu’une mise en situation.

Il est tôt le matin et vous désirez vous rendre à votre travail avec votre voiture. Arrivé au premier arrêt, vous tourner à droite, et la roue droite émet un fort bruit, et vous immobilisez votre voiture.

Que se passe-t-il?

  • Augmentation du stress causé par le fait que la voiture ne fonctionne plus et que vous ignorez la cause;
  • Informer les parties concernées que vous ne pourrez vous déplacer en voiture;
  • Perte monétaire auprès de votre employeur;
  • Stress afin de trouver un endroit pour réaliser la réparation;
  • Stress car vous ignorez quand votre voiture sera en état de fonctionnement;
  • Stress car vous ignorez les coûts de la réparation;
  • Modification de votre horaire;
  • Etc.

Résultat d’une telle intervention: augmentation des coûts, stress et perte de rendement.

C’est ce qu’en général, ce que provoque la maintenance corrective, le seul avantage est que vous avez sûrement dépassé la longévité de vie prescrite par le fabricant de cette pièce.

Maintenance corrective 

Ce programme réagit en fonction des éléments.

1

Les dommages collatéraux

Les statistiques indiquent que plus de 55% des PME utilise la maintenance corrective. Ce type maintenance possède l’avantage de maximiser l’utilité d’une pièce, diminuant le coût des pièces sur le long terme (à condition de respecter les recommandations du fabricant).

Mais le fait de rendre une pièce à un point de « rupture » est peut-être économique sur son achat, mais sur l’ensemble de l’équipement est-elle aussi rentable?

En réalité, dans la plupart des cas cette affirmation est fausse. Une fois que la pièce aura atteint sa limite de « rupture », il est assez rare que celle-ci n’entraînera pas d’autres pièces.  

C’est ce qu’on appel un dommage collatéral.

C’est seulement en comparant le coûts des pièces et les impacts sur les pertes de productivité qu’on pourra évaluer l’avantage de ce type de maintenance.

Lorsqu’il s’agit d’équipement dispendieux ou de ligne de production, on recommandera plutôt une maintenance de type préventive ou prédictive.

1

Maintenance préventive

 Contrairement à une maintenance corrective celle-ci sera planifié et organiser. Ce qui signifie, que pour ce type de maintenance soit efficace, il nous faudra établir la durée de vie de la pièce et considérer une surveillance périodique de celle-ci.

Reprenons notre voiture, mais cette fois-ci avec une maintenance de type préventive. Suite à votre inspection sur votre voiture, vous détectez un bruit anormal sur la roue avant (premier indice que la pièce est usée).

Que se passe-t-il?

  • Le technicien vous annonce qu’il vous reste encore un an avant que la pièce s’endommage et qu’il faudra réaliser une vérification à chacun des rendez-vous afin de réaliser un suivi;

Pendant cette période vous pourrez:

    • Vous aurez le temps de réaliser une recherche afin d’obtenir la pièce à un meilleur prix;
    • S’assurer d’avoir la pièce en inventaire;
    • Établir une date d’intervention convenant à votre emploi du temps ainsi qu’à celui du technicien.

Avantages:

  • Minimise les impacts monétaires;
  • Réduit le niveau de stress;
  • Minimise les impacts sur votre emploi du temps ainsi que celle de votre famille.
  • Les dommages collatéraux sont minimisés;

Désavantages:

  • Le remplacement de la pièce est réalisé bien avant que la longévité du composant soit atteint;
  • Fréquence d’intervention du technicien plus élevé qu’une maintenance prédictive;
  • Offre une analyse globale du problème (ne précise pas la source du problème).

En d’autres mots la maintenance préventive vous permettra:

  • de réduire les temps d’arrêt de production non planifiés;
  • de réduire les coûts des pièces de rechange;
  • de réduire les coûts de la main-d’œuvre;
  • de réduire les interruptions de fabrication;
  • d’accroître le temps de fabrication par machine;
  • d’accroître la qualité des produits;
  • d’accroître la durée de vie des équipements;
  • d’accroître la sécurité des employés.

Exemples d’instruments:

1

Maintenance préventif

Le programme de maintenance agit en fonction des éléments.

1

1

Maintenance prédictive 

La maintenance prédictive (prévisionnelle), permet d’anticiper une anomalie d’un équipement ou de ses composants avant sa dégradation complète. Pour ce type de maintenance on recommandera un suivi de type conditionnelle ou « en continue » (capteur permanent).

Pour ce faire on recommandera l’utilisation d’instrument de mesure ultra sensible permettant d’identifier de légère dégradation d’un équipement ou d’un composant.

Exemple d’instruments:

Les principaux avantages de ce type de maintenance:

  • Fréquence d’intervention du technicien moins élevé qu’une maintenance préventive;
  • Augmentation du rapport temps d’utilisation vs son coût du composant;
  • Procède à une analyse approfondie des données (indique la zone problématique);
  • Solution avantageuse sur le long terme.

Désavantages:

  • Coûteuse à implanter;
  • Complexe à mettre en place;
  • Demande de l’assistance de spécialiste.

I

Maintenance prédictif 

Ce programme prédit en fonction des éléments.

1

Programme de maintenance

Le programme de maintenance permet à l’entreprise de structurer, organiser et planifier sa maintenance préventive ou corrective.

Son objectif sera de mettre en place un plan permettant:

  • l’améliorer la fiabilité des équipements;
  • de diminuer les pannes;
  • de diminuer les coûts de maintenance;
  • d’éviter toute perte de production, de temps et d’argent;
  • de maintenir une qualité de service, contractuelle, ou réglementaire;
  • d’assurer la sécurité du personnel et des équipements;
  • d’assurer la qualification du personnel;
  • d’optimiser la gestion des stocks et des achats de pièces de remplacement;
  • de permettre la coordination des travaux et la bonne entente entre les services (maintenance et production);
  • de garantir la satisfaction du client;
  • de permettre un suivi sur l’évolution de l’équipement par des moyens informatisés (ex: SAP).

1

La productivité de demain commence avec la préparation d’aujourd’hui.

— John C. Maxwell

La mise 

1

Comité-responsable du programme

C’est le comité-responsable du programme qui aura la responsabilité de créer le plan de maintenance sur les équipements considérés comme critiques.

1

On n’applique pas un programme de maintenance sur tout ce qui bouge, mais seulement sur ceux qui justifieront l’investissement!

1

1

Documentation

Tous les renseignements et les données relatifs à l’entretien préventif doivent être documentés afin que ceux-ci puissent être analysés et permettre des stratégies d’interventions présentes ou futur.

Documents nécessaires à un programme de maintenance:

1

Erreurs de mesure

En principe, deux techniciens qui effectuent les mêmes prises de mesures, dans un environnement semblable devraient obtenir des mesures identiques.

Toutefois, lorsque vient le temps de prendre ses mesures deux types d’erreurs peuvent survenir.

Les erreurs aléatoires sont causées par une mauvaise manipulation de l’appareil. Tandis que erreurs systématique sont les erreurs liées à la calibration de l’appareil et qui peuvent être corriger par un système de réglage, mécanique ou électronique.

1

Fidélité des mesures

On considère les mesures fidèles lorsque ceux-ci sont sont semblables (conditions similaires) sur un même objet. 

La validation de bon fonctionnement de l’appareil de mesure peut se réaliser à partir de la répétabilité et de la reproductivité.

La répétabilité est la capacité d’un appareil de mesure à répéter la même mesure sur un objet, dans les mêmes conditions.

La reproductivité est la capacité d’un appareil de mesure à répéter la même mesure sur un objet, dans les mêmes conditions et ce, peu importe son utilisateur.

1

Anomalie ou défaillance?

Lors de son inspection, le technicien devra réaliser plusieurs relevées de mesure et identifier si il s’agit d’une anomalie ou une défaillance du système.

Les terminologies sont relativement similaire, mais différente lorsqu’il s’agit de maintenance préventive.

Le terme anomalie signifie « tout ce qui n’est pas normal » par rapport à une mesure connue.

Exemple:

Lors de l’inspection d’une unité hydraulique, le collecteur de donnée remarques que:

  • le sonomètre indique un niveau des décibels plus élevées que la mesure comparative;
  • la pression est plus élevée que la mesure comparative (manomètre).
  • le débit est identique à la mesure comparative (débitmètre).

Après autorisation de la part du responsable, le collecteur de donnée, ajuste la pression du système au pression recommandée par le fabricant, et constate que les valeurs obtenues sont tous identiques aux valeurs comparatives du bon de travail.

Dans ce cas-ci, il s’agit que d’une erreur de calibration de la soupape, ce qui signifie qu’aucun composant n’est réellement endommagé et que l’intervention est terminer.

Reprenons notre exemple:

Lors de l’inspection d’une unité hydraulique, le collecteur de donnée remarques:

  • que le sonomètre indique des décibels plus élevées que la mesure comparative.
  • que la température sur un des conducteurs électriques est plus élevées que la mesure comparative.
  • la pression est égale à la mesure comparative (manomètre).
  • le débit est égale à la mesure comparative (débitmètre).

Notre inspection avec les instruments de mesure nous indiquent que le problème est de nature électrique.

Pensons dépannage,

  1. L’alimentation provient d’un réseau triphasé (trois lignes de tension). La température d’un des conducteurs est plus élevée que sur les deux autres.
  2. Les tensions aux bornes des enroulements du moteur sont égales.
  3. En vérifiant le courant sur chacune des phases (lignes de tension), on remarque qu’une des phases est plus élevée que les autres.
  4. Après avoir effectuer la vérification ohmiques sur chacun des enroulements, on remarque qu’un des enroulements indique une légère défaillance.

Cette légère défaillance permet de maintenir l’équipement en fonction, le programme de maintenance devra émettre un bon de commande afin de remplacer le moteur et trouver une seconde fenêtre d’intervention.

Contrairement à une anomalie, la défaillance entraîne le technicien à procéder à un dépannage, et générera des coûts supplémentaires. Les terminologies sont peut-être similaires, mais les impacts sur un programme de maintenance ne sont pas les mêmes!

1

La qualification

La qualité de la collecte de données en maintenance préventive est sans contredit d’une importance capitale et pourtant….

Lors d’une formation sur les appareils à infrarouge, j’ai demandé à 10 participants;

Qui maîtrise le thermomètre à infrarouge?

Réponse: 8 sur 10, maîtrise cet instrument de mesure

Ma seconde question: Qui a déjà lu au complet, le document technique offert par le fabricant?

Réponse: 1 sur 10

Ma dernière question: Qui peut m’expliquer chacune des terminologies contenue dans la fiche technique offert par le fabricant?

Réponse: 0 sur 10

Dire qu’on maîtrise un appareil est relatif, Mark Twain (auteur américain) a dit:

Ce n’est pas ce que vous savez qui pose problème, mais c’est ce qui  que vous savez avec certitude et qui n’est pas vrai.

Mark Twain (auteur américain)

1

Est-ce rentable un programme de maintenance pour une entreprise?

La formation et la gestion d’un tel programme nécessite évidement des coûts supplémentaires à son implantation et à son maintien, mais est-ce vraiment rentable?

Beaucoup de facteurs sont à considérés, mais en général lorsque l’entreprise réalise plus d’argent avec un programme d’entretien que sans, on dira de lui qu’il est rentable.

Pour le reste, laissons le soins aux gestionnaires de répondre à cette question!

1

Quel est le meilleur moment pour intervenir sur un appareil?

La réponse est simple, lorsque celui-ci n’est pas en opération! Simple à dire, mais pas toujours évident à réaliser.

Prenons par exemple une compagnie qui n’opère pas de 10 pm à 7 am. Avec une telle amplitude, il sera facile pour le responsable du programme de maintenance d’insérer une « fenêtre d’intervention ». 

Maintenant prenons une multinational, qui opère 24/24, 7 jours pas semaine, à quelle endroit croyez-vous pouvoir insérer votre fenêtre d’intervention?

Disons l’heure du repas des employés, c’est comme pour un changement de pneu à la planification devra être égale à ce qu’on retrouve à la Formule 1, tout devra-être parfait!

Certaines entreprises aussi performante, utiliserons le système de ‘Shut Down », qui prévoit une ou deux semaines durant l’année afin de réaliser l’entretien sur leurs équipements.

Dans de tel circonstances, le programme de maintenance reposera sur la qualité de planification et sur sa capacité à s’organiser.

  • Planifier l’achat des pièces.
  • S’assurer que l’inventaire soit à jour.
  • S’assurer que tous les effectifs seront au rendez-vous.
  • Organiser de façon efficace l’entrepôt des pièces.
  • Organiser les lieux de travail de façon efficace.
  • Planifier de la formation.
  • Etc..

Mots clés d’un programme de maintenance

#planification et #organisation

1

Comment augmenter le ratio de performance des interventions?

Le meilleur moyen est d’élargir les « fenêtres d’intervention » sans toutefois ralentir la productivité de l’entreprise.

Prenons par exemple l’incidence d’un simple graissage d’un palier.

Le technicien:

  • Applique la procédure énergie « 0 »
  • Retire le ou les gardes de sécurité
  • Insère la quantité de graisse recommandé
  • Nettoie l’excédant de graisse
  • Installe le garde de sécurité
  • Énergise l’équipement
  • Procède à un essai de fonctionnement de l’équipement
  • Rempli son rapport d’intervention

Évidemment, pour réaliser ce type de maintenance il faudra que l’équipement soit en mode arrêt.

N’oubliez pas, l’objectif est d’élargir nos fenêtres d’intervention tout en maintenant la productivité, voici quelques solutions:

La première solution que je vous suggère, consiste à augmenter les intervalles d’intervention du technicien en utilisant une cartouche permettant une lubrification automatique.

Avec cette solution, on économise sur la fréquence d’intervention du technicien et on diminue les « arrêts » de l’équipement.

Capture d’écran, le 2020-08-18 à 09.23.22

La seconde consiste à installer un système de canalisation permettant la lubrification de l’équipement à distance.

Ce système permet d’éliminer les « arrêts » tout en protégeant le technicien des éléments des éléments internes de l’équipement.

Capture d’écran, le 2020-08-18 à 09.13.55

Et le dernier, est l’implantation d’un système de lubrification centralisée et automatisée. Avec un tel système on diminue les coûts associés à l’intervention du technicien ainsi que l’élargissement des fenêtres d’intervention.

Capture d’écran, le 2020-08-18 à 09.38.25

1

1

L’utilisation d’instruments de mesure sans contact, comporte l’avantage de procéder à la cueillette de donnée sans nuire à la productivité de cet équipement.

1

Logiciel de maintenance

Pour gérer les différents rapports et faciliter l’analyse des données il est important de centraliser ceux-ci aux même endroits. La solution la plus populaire est l’utilisation d’un logiciel de maintenance reconnue.

1

1

Laboratoires

À venir

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :